}

Deux jours aux alentours de Nevada City

2.9.14



Pour le weekend du "Labor day" (1er lundi de septembre), nous sommes partis à neuf au cœur de la forêt Californienne à Nevada City (oui même si le nom est trompeur, nous sommes bien en Californie). Voici le récit de mes deux jours d'expériences dans des endroits insoupçonnés.

UN SAMEDI A NEVADA CITY

Une petite marche s'impose aussi à travers cette petite ville qui nous plonge au cœur des western américains. Rien ne manque, on y trouve un saloon, une chambre de commerce, de petits commerçants, antiquaires, couturiers...
Le samedi, ici, c'est le marché, "le farmer's market', nous profitons de ces odeurs agréables de nourriture (sans oublier que les produits sont bio). Et puis pourquoi pas goûter aux crêpes maison d'un petit stand ?



Rassasiés, nous filons, l'après-midi à la Yuba River, qui offre de nombreuses randonnées, et où l'on peut se baigner (même si l'eau est un peu fraîche). Après quelques heures de marche, nous trouvons une petite plage de galets où nous avons pu nous baigner.



UN DIMANCHE AU CŒUR D'UNE "GHOST TOWN" (ville fantôme)

Au nord de Nevada City se trouve North Bloomfield, une charmante ville fantôme, protégée et difficile d'accès (environ deux heures de route dans des chemins de terre) mais l'effort en vaut la peine. Vous découvrirez une ville de charme datant du 19ème siècle avec son ancien bureau de poste, coiffeur, saloon, boîtes aux lettres et maisonnettes.


Les alentours de Nevada City sont réputés pour les anciennes mines d'or. Ces mines d'or ont été décimées par les problèmes qu'elles causaient au début des années 1900 sur la ville de San Francisco et ses fermiers (elles utilisaient toute l'eau disponible). Ceci explique l'apparition de "ghost towns" (villes fantômes) au nord de la Californie. Les travailleurs après la fermeture des mines se sont retrouvés sans travail et ont  quitter leur foyer. Sans habitants, elles sont devenues villes fantômes.




A bientôt,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire